10.04.2017

Les méthodes de recrutement chez Toucan Toco !

Répondre à tous les candidats, offrir un cadeau à ceux qui ont recommandé les nouveaux employé(e)s, organiser des événements de rencontre… Toucan Toco déploie de multiples outils pour recruter ses futurs salarié(e)s.

Le recrutement dans les entreprises Tech est un vrai casse-tête quotidien. Toucan Toco en est un bel exemple. La start-up a développé un outil de visualisation de données à destination des néophytes pour démocratiser l’accès à l’information.

 

En deux ans, Toucan Toco est passé de 2 associés à 34 employés. Elle est encore aujourd’hui à la recherche de développeurs, de chefs de projets et de commerciaux. Son objectif pour fin 2017 est d’atteindre 50 employés. Kilian Bazin, cofondateur de Toucan Toco, nous livre sa méthode, éprouvée depuis plus d’un an, pour surmonter les difficultés de recrutement des profils Tech et numérique.

 

#1. Travailler sa marque employeur

Toucan Toco a fait le choix de se passer de RH, et de maintenir la gestion du recrutement dans les filières métiers. Et pour pallier le fait d’être « tout petit avec un produit B to B inconnu du grand public », nous travaillons notre notoriété et notre marque employeur. 

 

Notre équipe marketing a une double casquette puisqu’ils font du marketing à la fois à destination des prospects mais aussi des candidats. Le marketing utilise les mêmes techniques de prospection et de growth hacking pour recruter. On traite le recrutement comme une discipline produit. De la même manière que l’on markete un produit, on markete notre entreprise.

 

#2. Traiter le candidat comme un client

Aujourd’hui, Toucan Toco travaille avec plus de 80 clients grands comptes et ETI, parmi lesquels EDF, Total, Ubisoft, Renault, JCDecaux, Marques Avenue… Nous considérons nos candidats comme nos clients.

recrutement profil poste stage cdi emploi

C’est d’ailleurs une des recommandations du site internet de recrutement que nous utilisons. Nous publions nos annonces sur Welcome To The Jungle. Ce job board nous présente avant de présenter le poste. Toucan Toco traite les candidats avec les mêmes égards que ses clients, en postant des annonces vendeuses et commerciales, mais surtout en répondant de manière personnelle à chaque candidature. Et si nous nous contentions auparavant des techniques classiques de chasse, nous multiplions aujourd’hui les actions en notoriété et de relations publiques lors de salons et sur le Web.

 

#3. Des présentations sympas

Par ailleurs, pour se forger une identité et contrecarrer notre image austère de marque B to B, nous appliquons les recettes du B to C qui marchent. Nous séduisons également les candidats en créant des vidéos sur un ton décalé. Le contenu web s’y prête bien entre les gifs animés, les tweets etc.

 

#4. Inciter la cooptation

Aussi, Toucan Toco offre une prime de cooptation, un chèque cadeau d’une valeur de 500 euros, à celui ou celle qui présentera un-e candidat-e qui sera par la suite embauché. Nous l’avons ouverte sur l’extérieur pour que les gens puissent nous recommander. Cette initiative nous a permis de recruter trois personnes en 2016 !

Développeur : 6 raisons de rejoindre une startup

#5. Etre ROIste

Il faut être sévère et exigeant sur les actions menées et voir ce qui est vraiment productif. Au 1er trimestre 2017, avec deux salons et l’investissement humain et matériel que cela représente, l’entreprise a investi entre 15.000 et 20.000 euros. Cela apparaît très frugal par rapport aux cinq recrutements prévus. Nous prévoyons deux recrutements par mois pour nous laisser le temps d’intégrer les nouveaux collaborateurs.

 

#6. Afficher ses valeurs

Dès qu’on le peut, nous intervenons dans la presse généraliste ou spécialisée via des tribunes sur les méthodes de travail, les vertus des start-ups, ou sur des sujets plus précis en marketing, design, sales… Nous avons défini nos valeurs avec nos collaborateurs : « be well and take care », « each one teach one » !

 

#7. Arpenter les amphis

Cinq ou six collaborateurs de Toucan Toco ont des activités d’enseignement. Cela participe à notre volonté de créer un écosystème autour de l’entreprise. J’enseigne pour ma part à l’ENSAE 12 heures par mois, et mon associé Charles intervient à l’Institut Mines Télécom. Nous avons une cinquantaine d’étudiants très spécialisés qui travaillent dans nos univers et enseignons sur des sujets techniques et business. Si notre start-up n’a encore jamais recruté parmi ces étudiants, elle l’a néanmoins fait par rebond via le bouche à oreille.

 

#8. Ouvrir les portes de son entreprise

Dans nos nouveaux locaux, rue Paul Cézanne, nous accueillons de nombreux événements. Une à deux fois par semaine, nous recevons des meetup technos qui réunissent entre 20 et 70 personnes. accueil meetup tech toucan toco

 

En plus de nous ouvrir sur notre écosystème et sur la communauté Tech en général, cela nous permet de nous faire connaître. Toucan Toco crée également deux événements de prospection et de recrutement par mois. Nous venons par exemple de faire trois crémaillères différentes, avec les clients, les partenaires et les amis.

 

Kilian Bazin, cofondateur de Toucan Toco

__

Article publié initialement sur Les Echos.

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !

Découvrez les autres articles de Toucan Toco sur notre blog. On y parle Data storytelling, management et application métier.

à lire aussi