16.06.2014

Les origines de la dataviz en 3 points clés !

Un peu d’histoire de la dataviz pour le second article de notre série de book reviews : The Book Of Tree : Vizualising Branches Of Knowledges, de Manuel Lima, designer américain. Ne vous fiez pas aux apparences : la dataviz n’est pas une invention nouvelle… Voici les trois choses que vous apprendrez et approfondirez en lisant l’ouvrage !

Moyen-âge : les débuts de la dataviz

Toucan Toco datavizL’explosion de la dataviz et des infographies ces dernières années peut facilement laisser penser qu’elles sont une invention récente, qui s’améliore au fil des créations de brillants graphistes, inspirés du web.
Et si elle avait en fait plus de 900 ans ?

Certes, les infographies se traduisent aujourd’hui par des images parfois amusantes, souvent colorées, ancrées dans l’imaginaire collectif comme étant modernes, mais n’oublions pas que la dataviz utilise aussi des outils plus anciens, bien que parfois plus compliqués. Certains historiens s’accordent à dire que les racines de la data visualisation se situent au Moyen-Age !

 

La dataviz : des racines inspirées de la nature

Toucan Toco datavizDans son livre, le designer affirme avoir daté les origines de la dataviz à plus de 900 ans en arrière, soit pendant la période Moyenâgeuse, souvent décrite comme sombre. Pourtant, son livre s’apparente bel et bien à un voyage à travers l’histoire de la dataviz qui commence au Moyen Age, avec des visualisations de données qui reposent sur le modèle bien connu de … l’arbre.

 

Oui, vous avez bien lu, l’origine de ce que l’on connait comme étant des graphiques, des courbes, des infographies colorés, modernes, énergiques, ne sont rien d’autres que des représentations en arbres. Et après tout, ça a du sens, non ?
Les infographies modernes sont les nouveaux arbres de l’Europe Médiévale du 12e siècle. C’est toutefois à partir de la Renaissance que ces arbres se mettent à fleurir grâce aux travaux de Llull (Arbor Scientae) qui prend le terme « arbre » au pied de la lettre, du tronc qui représente un domaine de la science jusqu’aux fruits qui représentent des individus !

 

Ces représentations vont rester relativement figées, jusqu’à ce qu’un certain Darwin dans The Origin of Species et son fameux « Tree Of Life » (1859) apporte une certaine personnalisation et entame une véritable transition vers des modèles plus abstraits.

 

L’arbre comme modèle de data visualisation

 

L’arbre occupe une place de choix dans le monde de la data visualisation. On y voit une certaine structure ainsi qu’une hiérarchie : de ce fait, ils permettent de créer encore aujourd’hui des modèles conceptuels pour entrevoir et comprendre le monde et partager nos connaissances.

 

Si certaines forêts déplorent leurs disparitions, les arbres sont plus vivants que jamais dans nos représentations visuelles et mentales : on parle des racines d’un problème, des branches d’activités d’un métier… D’ailleurs, de nombreuses dataviz sont des arbres camouflés. Et puis, qui ne s’est jamais servi d’un arbre « heuristique » lors d’un brainstorming ou bien même sans le savoir ? Cherchez, vous verrez.

 

Testez vos connaissances avec notre quizz sur la dataviz !

à lire aussi