04.04.2017

Charles Miglietti, portrait d’un startuper !

Découvrez l’interview de Charles, co-fondateur de Toucan Toco. 

Comment décririez-vous votre entreprise Toucan Toco ?

Chez Toucan Toco nous portons la mission d’excellence opérationnelle en facilitant une culture de la donnée. Nous valorisons les données de l’entreprise en les mettant dans les mains de tous les collaborateurs. Nous leur racontons une histoire personnalisée à travers le data storytelling. C’est un véritable acte de démocratisations de la donnée.

 

A l’heure actuelle nous équipons plus de 80 grandes entreprises parmi lesquels Total, Sanofi, Marques Avenue, Ubisoft … sur plus de 170 projets.

 

Pourquoi ce choix de produit / service ?

Avec les 3 autres fondateurs nous avons toujours eu le goût de la pédagogie. Nous voulions que les des choses complexes apparaissent simples. C’est sur ce constat que nous avons commencé par le data journalisme, qui simplifiait la compréhension de données complexes à travers des graphiques animés. Par ailleurs ces data visualisations poussent un message clair et permettent de faire parler les données à travers des histoires compréhensibles au plus grand nombre.

 

Nous avons choisi de prendre cette mission et de l’appliquer au monde des entreprises. Nous avons décidé de ne pas nous focaliser sur l’analyste, formé à la manipulation d’un outil, nous avons choisi d’équiper des néophytes. Ils n’ont pas le temps d’agréger leur donnée mais ont besoin d’avoir une vision sur leur activité au jour le jour. Toucan Toco se destine aux décisionnaires et opérationnels.

 

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?

Notre entreprise évolue rapidement : de 4 à 36 collaborateurs en moins 3 ans sans levée de fonds et plus de 80 clients grands comptes à notre actif. En 2017 nous partons à l’international en s’accompagnant d’une levée de fonds, notre objectif est de taille : nous souhaitons devenir leader du marché Européen d’ici fin 2018.

 

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?

Je suis un entrepreneur passionné mais pas impétueux. J’aime prendre des risques mais je fais attention aussi ne pas griller les étapes.

 

Quelle est votre formation initiale ?

J’ai une formation d’ingénieur à Polytechnique que j’ai complétée en apprenant à programmer.

 

Qu’est-ce qui vous passionne ?

Je suis un passionné de musique et de cuisine. J’ai monté une association de cuisine à polytechnique qui existe toujours d’ailleurs.

 

Interview de Baptiste, co-fondateur et business developer chez Toucan Toco !

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?

J’ai commencé par créer une première entreprise à l’âge de 24 ans à la sortie de mes études. Après l’avoir revendue j’ai décidé de continuer l’aventure. Cependant cette fois-ci je souhaite construire une entreprise durable avec de l’ambition.

 

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?

Je suis entrepreneur depuis que j’ai 24 ans.

 

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?

Les difficultés sont sur le recrutement. En France nous manquons cruellement de profil technique. Cependant la croissance de Toucan Toco attire de plus en plus de profils motivés, c’est un grand pas pour nous.

 

D’après vous, quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?

Avoir un modèle rentable paraît évident mais aujourd’hui beaucoup de startups se lancent dans des levées de fonds sans avoir validé la rentabilité de leur activité.

 

Par ailleurs, le côté humain est clé. Vous entendez souvent des VC ou des fonds dirent qu’ils investissent dans une équipe plus que dans un projet. C’est très vrai, il faut réunir les bonnes personnes et les bonnes compétences pour lancer un projet d’envergure.

 

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?

Nous avons la chance de développer un logiciel. Les seuls coûts que nous avons sont les salaires et la location des bureaux. Nous nous sommes donc lancés en fonds propre. Au bout de quelques mois nous étions rentables et avons recruté plus de 30 profils grâce à la vente de notre solution. Le financement retenu est donc celui de nos clients.

 

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?

Le product market fit sans hésiter. Toucan Toco répond à un besoin clair dans les entreprises. Nous apportons de la simplicité là où traiter ses données est extrêmement complexe. C’est un réel problème identifié par l’ensemble des acteurs et décisionnaires des entreprises.

 

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?

  • Just do it ! Personne n’est jamais prêt pour entreprendre.
  • Savoir pourquoi on créé son entreprise et créer des valeurs qui seront un pilier dans le développement de l’entreprise
  • Prendre son temps : de nombreuses startups font trop attention à la concurrence et sautent des étapes pour finir par déposer le bilan. Je pense qu’il faut prendre le temps de stabiliser son équipe et son produit pour pouvoir scaler plus rapidement.

 

Charles Miglietti, co-fondateur de Toucan Toco. 

Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon pour la série #Portraitdestartuper.

Découvrez en plus sur l’aventure Toucan Toco juste ICI !

à lire aussi