Marine Le Pen: passage au 2 ème tour garanti ? | Toucan Toco

Rejoignez
-nous

Marine Le Pen: passage au 2 ème tour garanti ?

Selon le dernier sondage IFOP du 10/02/2017 Marine le Pen arrive en tête au premier tour de la présidentielle avec 26% des suffrages et Emmanuel Macron avec 20,5% passe au 2ème tour au détriment de François Fillon (17,5%), Benoît Hamon (15%) et Jean-Luc Mélenchon (11%).

Marine Le Pen sera-t-elle forcément présente au deuxième tour? Est-on sur que François Fillon ne se relévera pas de l’accusation d’emploi fictif?

Les sondages sont des estimations, pas des prévisions

L’élection de Trump aux États-Unis, mais aussi celles de Fillon et Hamon aux primaires sont autant de ‘surprises’ qui nous font douter de la capacité des instituts de sondage à prévoir le résultat des élections. En as-t-on vraiment tiré toutes les leçons?

La manière dont nous utilisons les sondages est erronée. On retrouve souvent des phrases comme celle-ci:

“Marine Le Pen arrive en tête des sondages avec 26% des voix ce qui la qualifie largement pour le second tour des présidentiels”

En fait la vraie information est plutôt:

‘Si les élections se tenaient aujourd’hui, nous sommes confiants à 95% que Marine Le Pen aurait un score entre 23,9% et 28,1%’

L’élément capital, au-delà de la précision et du niveau de confiance sur le score, est “si les élections se tenaient aujourd’hui”. Et estimer le choix que feraient les Français aujourd’hui ou dans plusieurs mois au moment des élections n’est pas du tout la même chose.

Les instituts de sondage sont transparents à la fois sur la précision de leur travail (communication d’un intervalle de confiance) et le contexte des questions qu’ils posent aux sondés:

“Si dimanche prochain devait se dérouler le premier tour de l’élection présidentielle, pour lequel des candidats suivants y aurait-il le plus de chances que vous votiez ?” (question du dernier sondage IFOP du 10/02/2017)

Malheureusement ces informations ne sont que trop rarement précisées lorsque les chiffres sont repris dans les médias. Ils sont relayés comme des faits implacables.

La question n’est donc pas de savoir si les instituts de sondage font un bon travail, car c’est le cas. La marge d’erreur est faible, et les différents instituts ont tendance à trouver des résultats du même ordre de grandeur. En revanche la bonne question à poser porte sur la stabilité de l’opinion des français. Leur opinion est elle stable plusieurs mois avant une élection.

Si elle n’est pas stable à quel moment se stabilise-t-elle ? À quel moment les sondages nous permettent-ils de connaitre le résultat final?

Nous vous proposons de prendre un exemple et de regarder les sondages des primaires de la droite et du centre et de la gauche.

La désinformation des premiers mois!

Au-delà de 40 jours avant l’élection, les sondages ne permettent pas d’identifier avec précision le futur vainqueur. On remarque que l’écart moyen est trop élevé.

La désinformation de droite: On remarque que François Fillon n’était absolument pas donné vainqueur. Ces deux dernières années, il ne dépasse pas 10% des intentions de vote alors que Alain Juppé et Nicolas Sarkozy sont stables autour de 35% sur 2 ans.

Désinformation à droite

La désinformation de gauche: cette fois-ci, sur une période de quelques mois, nous observons une logique similaire. Benoît Hamon dépasse péniblement 10% des voix alors que Manuell Valls passe de 20% à plus de 40% des voix. C’est seulement 40 jours plus tôt que les données commencent à changer et à évoluer en faveur de Benoît Hamon.

Désinformation à gauche

La convergence: 40 jours avant l’élection !

40 jours avant le premier tour nous observons un mouvement de convergence vers le score final :

À droite: La convergence à droite

Comme à gauche: La convergence à gauche

L’incertitude sur le passage au second tour: à seulement 2 jours de l’élection!!!

Les derniers sondages réalisés ne permettaient pas de connaitres les participants du second tour des primaires…

Résultats à droite: dernier sondage 2 jours avant l’élection Le tournant à droite

À gauche: dernier sondage 4 jours avant l’élection: Le tournant à gauche

Il ne s’agit bien sûr que d’un exemple et une élection nationale est très différente de la dynamique des primaires. Mais à plusieurs mois des élections cet exemple nous rappelle qu’aucun des candidats actuels n’a sa place garantie au second tour, quel que soit son score dans les sondages du moment :)

À vous de jouer pour identifier vos histoires

Vous pouvez zoomer sur la période de votre choix en déplaçant les deux volets de la fenêtre du graph supérieur.

Vous pouvez afficher le score final d’un candidat en cliquant sur sa courbe. Cliquez à nouveau pour le cacher.

Morale: n’écoutez les sondages qu’à 40 jours des élections

Notre méthode