17.04.2018

Les formations en entreprise : l’obsolescence du système traditionnel

Les formations en entreprises consistent à enseigner aux employés les connaissances et les compétences nécessaires à l’exécution de leurs tâches quotidiennes. Elles visent aussi à accroître leurs compétences. Ces formations sont obligatoires, mais malgré leur grand nombre, elles ne paraissent pas être efficaces.

formation logicielle

Les entreprises consacrent 80% de leur budget formation dans des parcours traditionnels. Or ce système pose divers problèmes :

 

  • Leur prix : elles sont trop chères pour les entreprises.  Les coûts d’une formation varient selon le nombre de participants. Le prix peut s’élever jusqu’à 2000€ par personne.

 

  • Leur format : les cours sont donnés de manière classique, un formateur parle et les élèves prennent des notes.  Or après vingt minutes, un apprenant a déjà oublié 40% du contenu du cours. Après un mois, quasiment 90% ! Sans mise en pratique immédiate de ce qu’il apprend en formation, surtout lorsque l’apprentissage vise à introduire la maîtrise d’un nouveau logiciel, celle-ci est inutile. Elle coûte trop cher et n’apporte aucun gain de performance aux participants.

 

  • Les formateurs : les entreprises s’appuient souvent sur des organismes extérieurs pour les recruter. Si souvent le professeur est quelqu’un qui sait utiliser le logiciel, cela n’assure pas qu’il en enseigne son utilisation de manière efficace !

 

  • Un contenu inapproprié et inadapté : le manque de pertinence de la formation démotive les employés. Si l’intérêt d’apprendre un nouvel outil ou logiciel n’est pas évident pour eux, ils fourniront moins d’efforts. De plus, on observe un déséquilibre dans les classes : les apprenants ont des connaissances inégales. Si le formateur et le contenu ne s’adaptent pas à leurs besoins, personne ne profitera des bienfaits de la formation.

 

formations entreprise

 

Pour résumer, les défauts des formations sont nombreux : un format obsolète, un contenu inadaptable et qui manque de pertinence, un prix est trop élevé.

 

D’autres méthodes comme le e-learning qui utilisent des vidéos ou les quizz en ligne, ne sont pas efficaces non plus. Les vidéos sont trop chères à produire par rapport au résultat, et les quizz ne révèlent pas les vrais capacités des apprenants : ce n’est pas parce qu’un candidat répond correctement aux questions qu’il sait réellement maîtriser le logiciel qu’on lui apprend.

 

Avec l’apparition de nouvelles méthodes de travail et de nouveaux outils et logiciels, les employés d’une entreprise doivent acquérir de nouvelles compétences technologiques. Une formation logicielle qui propose l’apprentissage d’un outil trop compliqué à prendre en main ou trop long à apprendre se révèlera être une perte de temps plus qu’un atout pour l’employé.  

 

Les meilleurs outils sont les plus simples :

formations entreprise

 

Pour améliorer ces formations et surtout leur rapport qualité/prix, plusieurs choses sont à mettre en place :

 

1. Privilégier la pratique ! Il faut directement apprendre aux employés à utiliser l’outil, c’est en pratiquant qu’on maîtrise le plus vite un nouvel outil.

 

2. Des outils pertinents : l’outil doit apporter une aide concrète au quotidien de l’employé, s’insérer de manière logique dans ses tâches professionnelles, cela lui donnera de la motivation et un but clair à la formation.

 

3. Une UX irréprochable : l’expérience utilisateur est primordiale lors de l’apprentissage et l’utilisation d’un outil. Une bonne UX garantira un apprentissage rapide et efficace.

 

4. Des outils simples et intuitifs : plus l’outil est simple à utiliser plus il sera rapide et simple de l’apprendre.

 

 

 

Heureusement, il existe aujourd’hui des outils accessibles aux néophytes qui ne nécessitent aucune formation pour être globalement maîtrisés.

 

 

 

 

 

Baptiste Jourdan, co-fondateur @Toucan Toco

 

 

 

A PROPOS DE TOUCAN TOCO

 

Notre mission : faire acte de pédagogie pour transformer des données brutes complexes en des Dataviz et des Histoires interactives. Nous créons une catégorie logicielle : le Data StoryTelling.

 

Nos utilisateurs : Les métiers des directions Marketing, Production, Financières, Ressources Humaines ou Commerciales de grandes organisations.

 

De 4 associés à 50 collaborateurs en 3 ans, nous sommes autofinancés grace à la confiance de plus de 90 clients grands comptes, pour 200 projets, parmi lesquels Renault, Total, Axa, BPCE, EDF, JCDecaux, Téréos, Psa, Marques Avenue, lvmh, Euler Hermes, Vinci, DCNS, BIC, sncf, seb, Moët Hennessy, La Banque Postale…

 

Les Small Apps de Toucan sont mobiles, simples à utiliser, faciles à mettre en place, intégrées dans les SI existants et au service de l’excellence opérationnelle des métiers RH, Marketing, Financière, Commerciaux et Directions Générales.

à lire aussi