04.09.2018

GAFA: Les entreprises profitables sont des entreprises qui créent une culture de la donnée

La culture de la donnée est en train de se développer dans de plus en plus d’entreprises et c’est une excellente nouvelle.

L’analyse de données en entreprise permet de prendre des meilleures décisions, de développer des nouveaux services ou produit, de vérifier ou de réfuter les théories existantes.

culture de la donnée

Un rapport de McKinsey sur la culture de la donnée, établi que “les organisations qui extraient des informations des données de leurs consommateurs surperforment leur marché de 85% en croissance de ventes et de 25% en marge brute.

 

C’est donc sans surprise que les produits et services les plus innovants d’aujourd’hui, sont développés par des entreprises qui ont su tirer profit des données des consommateurs.

 

Ces entreprises ont mieux performé que leurs pairs grâce à la donnée. Tout le monde les connaît. Ce sont les GAFA, ou des entreprises comme Netflix ou Spotify, qui ont une forte compréhension du marché et des attentes des consommateurs, grâce aux données de leurs utilisateurs.

 

Ces entreprises sont hautement profitables et innovent en permanence en apportant toujours plus de valeurs à leurs clients.

 

Comment créer une culture de la donnée ?

Chez Toucan Toco nous sommes persuadés que la culture de la donnée doit être initiée par les métiers. La donnée doit servir les opérationnels dans leurs décisions quotidiennes.



C’est comme cela que les grands groupes arriveront à révolutionner l’ensemble de leurs départements. C’est en se focalisation sur un accès facile à l’information par les métiers que les grands groupes pourront innover massivement.

 

Aujourd’hui l’ensemble des données en entreprise sont déstructurées et accessibles avec des outils de Business Intelligence complexes. Ces outils requièrent une formation lourde en budget et en temps. Ils ont été déployés avec une promesse de simplicité et d’immédiateté d’accès à l’information qu’ils ne tiennent malheureusement pas.

 

Aujourd’hui qu’importe l’outil de BI utilisé, les utilisateurs font leur reporting sur Excel et PowerPoint. Ce qui est malheureux compte tenu des solutions qui existent aujourd’hui pour lire facilement des données complexes.

 

En 2018 je n’ai jamais vu un seul décisionnaire prendre des décisions grâce à un rapport qu’il aurait lu sur son portable.

 

Pourquoi ? Parce que personne ne souhaite ouvrir son smartphone et scroller 250 pages d’un long PDF pour trouver un indicateur ou une information. Dans un monde où l’on parle de plus en plus de mobilité, cela n’a pas de sens.

 

Cela malgré plus de $18 milliards d’investissements par des grands groupes dans le monde pour faciliter l’accès aux informations clés.

 

C’est pourquoi nous avons un créé une plateforme de Data storytelling qui permet à chaque collaborateur de prendre des décisions facilement qu’importe le lieu ou le support utilisé.

 

Le data storytelling démocratise l’accès aux données

Les outils de data exploration comme Tableau, Qlik ou Power BI sont des solutions à destination d’experts ou d’individus formés de nombreuses heures pour répondre à des questions complexes ou ad hoc.

 

Ces experts de la donnée représentent moins d’un pour cent des employés .

 

Le data storytelling, en revanche, est dédié aux opérationnels et décisionnaires métiers. C’est à dire 99% de l’entreprise.

 

Il permet de répondre à des questions simples ou récurrentes comme “Quel est le ROI de ma dernière campagne marketing ? Combien de produits A et B ai-je vendu le mois dernier ? Combien de personnes travaillent dans mon entreprise ? “

 

Nous estimons que ces informations devraient être simples à trouver, à consulter et à partager. C’est ce que les outils de data storytelling vous permettent de faire.

 

Ils vous apportent des réponses rapides et pertinentes aux questions que vous pourriez avoir de manière récurrente et quotidienne. L’objectif est de permettre à chaque collaborateur de prendre des meilleures décisions, de mieux manager ou de mieux  communiquer.

 

La donnée est contextualisée, compréhensible et directement assimilable sans avoir besoin de faire des calculs sur Excel ou cliquer sur plusieurs fenêtres.

 

A quoi ressemble le data storytelling ?

 

Un exemple de data storytelling élaboré que j’affectionne est celui sur « la destruction de l’emploi par les machines« .

 

Les vues sont contextualisées et comparées aux évolutions technologiques et économiques des cent dernières années. C’est un exemple parfait d’utilisation de la donnée contre des idées reçues.

 

On voit l’évolution des métiers sur le temps ainsi que leur popularité. La résultante c’est que bien que des métiers traditionnels disparaissent à cause des machines, de nombreux métiers sont créés dans le service de par ce fait.

 

data storytelling example with toucan toco

De manière plus générale, je dirais que le data storytelling se distingue par trois éléments.

 

1. Une expérience utilisateur poussée:

 

Experience Experience Experience. Une expérience utilisateur adéquat c’est la garantie d’avoir de l’usage de vos applications. Fini les rapports sur lesquels vous passez 3 semaines qui passent aux oubliettes.

 

C’est aussi la garantie que les utilisateurs comprennent l’information et savent comment l’actionner afin de prendre les décisions adéquates.

 

Une bonne expérience utilisateurs c’est aussi la possibilité de déployer un outil mondialement sans former une seule personne à son utilisation, justement parce que c’est facile d’utilisation.

 

Nous voulons vraiment réduire l’appréhension naturelle qui s’est formée face aux tableaux de bord incompréhensibles et surchargés que l’on retrouve aujourd’hui en entreprise.

 

2. Multi-support et mobile

 

Les outils d’aujourd’hui doivent s’adapter aux évolutions des métiers et de la manière dont on travaille. Les décisionnaires et opérationnels veulent avoir accès aux informations aussi bien en déplacement, en réunion qu’à leur poste.

 

Les plateformes doivent être disponible sur tout support et sur mobile pour permettre une expérience continue et constante.

 

Aujourd’hui nous faisons affaire partout et les décisions ne devraient pas être définies par l’heure ou le lieu où vous vous trouvez .

 

3. Rendre la donnée actionnable

 

 

La collaboration est la clé du succès d’une entreprise.

 

Mais comment faire collaborer vos équipes lorsque vous avez plus d’une dizaine d’outils différents et des sources de données qui ne concordent pas ?

 

Un bon outil de data storytelling permet d’être le point de ralliement de toutes les informations pour faire un bon reporting.

 

En centralisant les interactions de vos équipes, vous alignez vos collaborateurs  sur les mêmes données, stratégies et objectifs.

 

Si j’ai réussi à vous convaincre de faire du data storytelling voici deux ressources qui vous permettent d’aller plus loin:

 

 

 

Toucan Toco qu’est-ce que c’est ?